Se traiter naturellement, attention aux idées reçues

Se traiter au naturel, quelques précautions à avoir

Les traitements au naturel ont le vent en poupe depuis quelques années. Phytothérapie, homéopathie, ostéopathie, médecine chinoise ou ayurvédique sont de plus en plus côtoyées des patients désireux d’éviter les effets secondaires des médicaments. Petit tour d’horizon de ces approches naturelles du corps et quelques conseils pour éviter les pièges.

La surmédication a longtemps été de mise dans notre dans société. Une petite douleur et hop une pilule pour la faire disparaitre. Le problème vient surtout de la toxicité des médicaments. Votre foie, vos reins, votre pancréas, doivent détoxifier votre organisme après la prise du traitement. Plus vos organes fonctionnent en surrégime et plus vite ils se fatigueront. Revers de la médaille : plus vous prenez de médicaments et moins vous ressentez leur efficacité.

On nous a longtemps dit « les antibiotiques ce n’est pas automatique ». C’est aussi valable pour le reste, les médicaments ne sont pas à prendre à la légère. Surtout qu’il existe des alternatives naturelles très efficaces désormais faciles d’accès. La priorité est aujourd’hui de faire changer les mentalités et d’inciter le plus de personnes à se tourner vers ces alternatives au naturel. Votre corps vous dira merci de ne pas le charger de produits chimiques ! Quand il sera réellement nécessaire de prendre des médicaments, leurs effets n’en seront que meilleurs.

Les plantes et les vitamines

De nombreux médicaments ont été découverts grâce aux plantes ; la morphine est extraite du pavot, l’aspirine vient de l’écorce de saule blanc, la quinine (un antipaludique) provient d’un arbuste appelé le Quinquina. Depuis les toutes premières médecines, dans toutes les civilisations et sur tous les continents, des hommes ont compris l’intérêt d’utiliser les plantes pour se soigner en utilisant un outil naturel.

Ceux qui diront que les plantes ne sont pas efficaces se trompent, le problème ne vient pas de leur efficacité même, mais plutôt de la qualité de la plante que nous utilisons. Sur le marché des plantes, on trouve de tout et de rien et le problème est bien là. Privilégiez des plantes vendues par des herboristes ou des professionnels de la santé. Une plante locale aura certainement une meilleure efficacité qu’une plante importée de l’autre bout du monde !

En complément alimentaire, vérifiez que les principes actifs soient dosés. Une concentration assurée de ces actifs est un gage de qualité. Achetez vos produits en pharmacie ou dans des herboristeries et évitez les grandes surfaces. Si votre traitement ne semble pas efficace, ne revenez pas tout de suite au médicament, vous pouvez essayer de trouver une plante de meilleure qualité ou tester une autre variété. Gardez à l’esprit qu’une plante mettra toujours plus de temps à agir : souvent un mois de cure est la limite basse pour ressentir les effets, mais à terme un traitement naturel vous sera toujours bien plus bénéfique…

L’alimentation

Le Dr Seignalet a écrit « L’alimentation ou la troisième médecine » pour faire valoir les bienfaits de manger sain sur les pathologies chroniques. Dans la médecine chinoise ou indienne, l’alimentation est le remède numéro 1 à la maladie, ou plutôt dans la « préservation d’un corps sain ».  Car l’alimentation nous apporte tous ce dont nous avons besoin pour rester en bonne santé, tout commence donc par manger sainement ! On entend souvent parler de régime « sans », sans formage, sans gluten, sans viande rouge, etc. Attention à ne pas tomber dans l’extrême, d’ailleurs aucune véritable étude n’a montré l’intérêt de ces régimes. Selon les préceptes des médecines indienne et chinoise, il faut manger de tout en quantité juste.

L’excès est toujours néfaste pour votre organisme et ce n’est pas valable que pour l’alimentation ! Trop de sport n’est pas bénéfique, trop de sommeil aussi, trop de travail idem. Vous l’avez compris, dans le corps, comme dans la nature, tout est question d’équilibre. Si vous souffrez d’une pathologie chronique, vous pouvez tout à fait essayer un de ces régimes. Mais juste un à la fois ! Stopper les aliments avec gluten peut aider dans les problèmes digestifs, de même que le fromage sur les douleurs articulaires, il n’y a pas de règle précise. Faites des tests sur un mois pour en apprécier les effets. Faites-le avec un nutritionniste, un naturopathe, ou votre médecin qui pourra vous suivre le long de cette expérience.   

Les bienfaits du jeûne

Le jeûne fait partie des rituels de beaucoup de médecines ancestrales. Nombreuses sont les études qui ont montré les bienfaits d’un jeûne, même très court, sur l’organisme. Que se passe-t-il exactement quand vous jeûnez ? Pour comprendre le mécanisme, il faut se poser la question à l’envers. Quand on mange, le corps utilise de l’énergie pour assimiler les vitamines, les nutriments, les oligo-éléments, etc., et pour éliminer tout ce qui n’est pas nécessaire, qui finira alors dans les selles et les urines. La digestion occupe une grande partie de notre métabolisme, après le fonctionnement du cerveau, c’est le système qui demande le plus de ressources à notre corps ! Avec notre mode de vie actuel, nous ne mangeons pas toujours sainement, souvent beaucoup trop salé, sucré ou gras.

Lors d’une cure de jeûne, toute l’activité liée à la digestion cesse. Le corps peut alors consacrer son énergie à détoxifier l’organisme. Les bienfaits se font sentir dès une journée sans manger, si vous faites un jeûne prolongé il est fortement recommandé d’être encadré par des nutritionnistes, des naturopathes ou des médecins. Vous pouvez aussi faire de petits jeunes en limitant l’alimentation à un bol de soupe, par exemple le temps d’un week-end.

L’ostéopathie et les médecines holistiques

Se soigner au naturel passe aussi par des traitements parallèles comme l’ostéopathie, la chiropraxie, la sophrologie ou encore l’ayurvéda et l’acupuncture. Ces thérapies considèrent votre corps dans sa globalité et peuvent vous aider au quotidien contre vos douleurs, gérer votre stress et vous apprendre à vous détendre. Renseignez-vous sur leurs champs d’action, vous serez surpris ! Par exemple l’ostéopathie peut agir sur vos douleurs articulaires, sur des troubles digestifs, des céphalées et même chez les nourrissons. Nous avons la chance d’avoir accès à un large panel de ces médecines naturelles et il serait dommage de s’en priver !

Une cure détox’

Sans aller jusqu’au jeûne, une cure de détoxification ne fait jamais de mal à l’organisme. Cette cure de quelques jours va permettre : au foie de se détoxifier, au rein de purifier l’organisme, aux intestins de stimuler leur fonctionnement, etc.
Pour faire une cure de détoxification correctement, il va (surement) falloir changer vos habitudes quelque temps. Premièrement, essayez de manger équilibré et surtout privilégiez les légumes et évitez viandes et matières grasses. Ensuite, pensez à boire beaucoup d’eau pour stimuler le fonctionnement rénal. Allez au lit à une heure régulière, pas trop tard, et privilégiez la lecture d’un livre aux écrans de smartphones.


Une fois ceci établi, l’idéal est d’utiliser une association de plantes à prendre en gélules ou en tisane. Toutes ne sont pas efficaces de la même manière, faites des tests ! Voici une liste non exhaustive des plantes couramment utilisées pour une détoxification :

  • Le radis noir,
  • la sève de bouleau (idéal pour les fumeurs),
  • la bardane (surtout si vous avez des problèmes de peau),
  • l’artichaut,
  • le jus de cerise (stimule la fonction rénale, très utile lors des cystites),
  • l’ortie fonctionne aussi très bien et son côté anti-inflammatoire est très utile pour une récupération sportive,
  • l’aloe vera est fantastique pour la peau et les troubles de la digestion.

Précédent

Suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous vous parlons des actualités de la clinique, des nouvelles conférences ou évènements. Nous vous faisons partager des actus santés sur divers sujets. Fréquence des mails : 1 à 2 fois par trimestre.

Notre lettre d'informations

 

Actualités, évènements, conférences ou actus santé!
2 / trimestre

Parfait ! Merci pour votre inscription et à bientôt !

Share This